FAQ

Ici vous pouvez trouver les réponses à vos questions concernant l’utilisation de l’outil TETE.

Nous souhaitons approfondir les réponses à certaines questions fréquentes dans cette FAQ. Ces réponses viennent compléter la vidéo de 30min présentant l’outil, sa méthodologie et son utilisation, ainsi que le guide d’utilisation de l’outil.

N’hésitez pas à envoyer vos questions à contact@territoires-emplois.org ou vous inscrire sur le liste d’échange des utilisateurs de l’outil TETE : inscription

Questions générales

Quand est-ce que l’outil a été publié, qui l’a développé et à qui appartient-il ?

L’outil TETE a été publié en janvier 2018. Il a été développé par le chercheur au CNRS / CIRED Philippe Quirion.  L’outil appartient à l’Ademe et au Réseau Action Climat.

Comment accéder à l’outil ?

L’outil TETE et son guide d’utilisation sont accessibles gratuitement sur le site internet www.emplois-territoires.org

Est-ce que je peux changer certains périmètres dans l’outil ?

L’outil TETE se présente sous forme d’un tableur excel. La totalité des cellules sont modifiables. Il est cependant important dans la communication des résultats d’être transparent concernant les modifications de certains paramètres.

Combien de temps faut-il passer à l’utilisation de l’outil TETE ?

Le temps nécessaire à l’utilisation de l’outil TETE pour faire une évaluation emplois d’un scénario énergétique dépend de la quantité et la qualité des données que vous avez à votre disposition. Si vous ne renseignez qu’un certain nombre d’activités pour quelques années il faut compter moins de temps par rapport à un scénario complet qui courre jusqu’à 2050. Un autre élément à prendre en compte est le besoin d’adapter les données existantes au format de l’outil TETE (il faut par exemple renseigner les MW installés pour les éoliennes et pas la production en MWh). Par ailleurs il y a la possibilité de renseigner uniquement les données ou de changer un certain nombre de paramètres sous-jacents (la durée de vie des installations, le taux d’importation etc.). Globalement il faut au moins compter 1 à 2 jours pour une adaptation à minima des données.

Existent-il des formations sur l’outil TETE ?

Plus d’informations sur la page Formations.

Quels sont les secteurs d’activités couverts / non couverts par l’outil TETE ? Est-ce qu’un travail supplémentaire est envisagé sur les secteurs manquants ?

Secteurs d’activités couverts :

  • Energies renouvelables / Bâtiment et chaleur / Transport / Énergies non renouvelables (la liste complète : outil TETE, onglet Données à saisir, colonne B)
  • Des sous secteurs non couverts : géothermie moyenne et grande profondeur, nucléaire etc.

Secteurs d’activités non couverts pour des raisons d’accessibilité de données:

  • Agriculture
  • Branches industrielles (chimie, acier etc.)

Est-ce que l’outil TETE permet de faire une évaluation des emplois existants ?

L’outil ne permet pas de faire une estimation des emplois déjà existants. Pour cela il faut regarder d’autres sources statistiques ; par exemple la base de données CLAP : Connaissance locale de l’appareil productif. Le dispositif Clap fournit des statistiques localisées au lieu de travail (au niveau communal) sur l’emploi salarié et les rémunérations pour les différentes activités des secteurs marchand et non marchand. Il est possible de rentrer dans l’outil des données pour une ou des années passées mais les renseignements se limitent donc à pouvoir identifier les emplois qui ont été créés en plus des emplois déjà existants à cause de ces investissements. Cela ne correspond pas à une information statistique concernant le nombre d’emplois présents sur un territoire.

Quelle est l’échelle territoriale pertinente pour utiliser l’outil ?

L’outil permet d’effectuer une estimation des emplois créés à différentes échelles territoriales, jusqu’à l’échelle d’une commune. Toutefois, les résultats de l’outil sont avant tout robustes à partir de l’échelle d’un EPCI et pour des volumes d’investissements importants (au-delà de 100 M€).

De plus, il faut vérifier que les données nécessaires pour l’utilisation de l’outil TETE sont disponibles, par exemples dans le cadre d’une planification de type PCAET (plan climat air énergie territorial) ou SRADDET (schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires).

À noter que l’outil TETE ne peut pas être utilisé pour les départements et régions d’outre-mer (DROM), dont l’économie n’est pas couverte par les bases de données publiques utilisées pour paramétrer l’outil.

Questions concernant l’utilisation de l’outil

Est-ce qu’il faut remplir toutes les lignes pour toutes les années pour pouvoir proposer une exploitation des résultats intéressante pour le territoire ?

Non, il n’est pas nécessaire de remplir la totalité des lignes ou des années. L’outil s’adapte aux données fournies.

Nous ne disposons que des données du passé (par exemple année 2014) : est-ce gênant pour l’interprétation des résultats?

L’objectif principal de l’outil est d’évaluer l’impact en termes d’emplois d’un scénario pour l’avenir, mais il n’est pas impossible d’entrer des données pour 2014. Par contre il faut en prendre compte dans la présentation des résultats.

Est-il nécessaire d’avoir un scénario tendanciel et un scénario de transition ?

L’outil TETE permet d’évaluer le nombre d’emplois directs et indirects créés liés à la mise en œuvre d’un scénario énergétique. On peut présenter ces informations d’une manière absolue ou les comparer avec les résultats d’un scénario tendanciel si un tel scénario est disponible. Il est également possible – si les deux types de scénarios existent – de rentrer dans l’outil TETE la différence entre les deux (donc aussi des valeurs négatives).

Questions concernant la présentation et l’interprétation des résultats

De quelle façon est-il intéressant de présenter ces résultats : Graphes, tableau…?

Il est possible de présenter les résultats sous différentes formes. Le choix dépend de l’utilisation. Comme l’outil vient de sortir nous sommes nous mêmes intéressés par un retour concernant la présentation et l’utilisation des données. → contact@territoires-emplois.org

Est-ce que les emplois créés se situent forcément sur le territoire analysé ?

Les calculs estiment des emplois créés en France, mais ces emplois ne sont pas précisément localisés. Il s’agit donc d’un volume d’emplois créés par la dynamique enclenchée sur le territoire étudié et non d’emplois créés qui sont systématiquement localisés dans le territoire étudié.